Mot du pasteur

24 mai 2020

Appelé, envoyé, transformé…

L’Apôtre Pierre est sans aucun doute le disciple de Jésus sur lequel le Nouveau Testament nous donne le plus de détails. Outre les quatre Evangiles dans lesquels il est souvent mentionné, le livre des Actes nous partage des aspects importants de son ministère. Nous pouvons aussi le découvrir dans ses deux épîtres où il témoigne notamment de son expérience profonde avec le Seigneur : « En effet, ce n'est pas avec des légendes habilement imaginées que nous vous avons fait connaître la venue avec puissance de notre Seigneur Jésus Christ : c'est de nos propres yeux que nous avons vu sa grandeur ! » (2 Pierre 1 : 16). Là, sur la montagne de la transfiguration, le regard de Pierre sur Jésus a changé à tout jamais !

17 mai 2020

« Mettez la parole de Dieu en pratique. » (Jacques 1.22)

Cette semaine nous étudions l’apôtre Jacques, auteur du livre qui porte son nom. Dans son épitre, il s’adresse à des personnes ayant eu une expérience de conversion notamment des « juifs messianiques ». Jacques adresse plusieurs thématiques dans son épitre, une étant la langue – la meilleure et la pire des choses (Jacques 3.1-12).

Nous avons tous des bruits que nous ne supportons pas : le grincement d’un couteau sur une assiette, une porte qui claque, un ballon qui ne cesse de rebondir ou même les braillements d’un enfant. Vous avez sûrement une idée en tête ! Mais il y a aussi des paroles qui sont d’autant plus insupportables, qui font froid dans le dos et qui ont un effet beaucoup plus dévastateur : les gros mots, les critiques, les médisances ou les mensonges.

10 mai 2020

L’Apôtre Jean, un exemple à suivre…

Parmi les figures du Nouveau Testament, celle de l’Apôtre Jean est particulièrement attachante. Dès les premiers siècles du christianisme il fut reconnu comme l’auteur de l’Evangile notamment par Irénée (130-202) et Tertullien (env. 150-220), bien qu’aujourd’hui, comme toujours en pareille matière, certains lui refusent la paternité du quatrième Evangile. Celui donc qui nous a laissé en héritage cinq livres que sont l’Evangile, les trois épîtres qui portent son nom ainsi que le livre de l’Apocalypse, avait des qualités qui pourraient devenir pour nous des objectifs à atteindre.

3 mai 2020

Rencontre avec les apôtres

Tout au long du mois de mai, nos prédications vont concerner quatre apôtres : Paul, Jean, Jacques et Pierre. En début d’année 2020, nous avons étudié sept prophètes de l’Ancien Testament. Avril terminé, la Passion et la Résurrection célébrées, examinons maintenant avec attention les apôtres du Nouveau Testament et nous finirons le 31 mai avec le dimanche de Pentecôte.  

Le mot apôtre, du grec « Apostolos », désigne une personne « envoyée, missionnée ». Dans un contexte Chrétien, le terme est réservé en premier lieu aux 12 disciples de Jésus et à Paul. Ils remplissent les caractéristiques sine qua non pour avoir le titre d’apôtre : avoir vu le Christ ressuscité, avoir été missionnés et équipés personnellement par Jésus. Le terme a été ensuite utilisé d’une manière plus large en intégrant d’autres personnes telles que : Timothée, Silas (Sylvain) et Barnabé.

26 avril 2020

Oui, oui, Jésus nous envoie à la pêche !

En lisant les Evangiles nous voyons combien Jésus a une relation quasi viscérale avec le Lac de Tibériade. En constante proximité avec la Mer de Galilée, autre nom donné au lac parmi d’autres, Jésus y a manifesté sa puissance.

Quelques exemples suffisent à nous en convaincre : l’appel des disciples au bord du lac (Mat. 4 : 18) - la tempête apaisée (Mat. 8 : 23) – Jésus qui marche sur l’eau (Mat. 14 : 25) – Pierre qui, sur l’ordre de Jésus, pêche un poisson contenant de quoi payer la taxe (Matt. 17 : 27) et aussi les deux pêches miraculeuses effectuées sur le Kinnereth (autre nom du Lac)…