9 février 2020

La foi et l’amour...

« Quant à nous, nous aimons parce qu'il (Dieu) nous a aimés le premier. » (1 Jean 4 : 19).

Dieu nous a aimés le premier… C’est ce que nous ne devons jamais oublier, car, ce mouvement divin à notre égard nous a permis de Le connaître et, à notre tour, de L’aimer.

L’amour pour Dieu et pour nos semblables est sans aucun doute le défi le plus important qui se présente chaque jour au croyant. Croire, c’est bien, mais la foi sans amour ne tardera pas à se transformer en religion froide et stérile voire en fanatisme. Ainsi, nous devons veiller à ce que notre foi soit fondée sur l’amour. C’est bien ce que l’Apôtre Paul déclare dans son hymne à l’amour : « …si j'ai même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais que je n'ai pas l'amour, je ne suis rien. » (1 Cor. 13 : 2).

L’Apôtre Jean rappelle que « personne n'a jamais vu Dieu. » (1 Jean 4 : 12). Nous aimerions que Dieu se montre aux hommes à qui nous témoignons. Pourtant, la seule manière de ‘voir’ Dieu c’est d’assister à la manifestation de son amour au travers de celles et de ceux qui croient en Lui et qui Le servent. Lorsque nous aimons nos frères et sœurs dans la foi et que nous manifestons cet amour autour de nous envers les personnes éloignées de Dieu, alors, Dieu se montre. Dans son Evangile, l’Apôtre Jean, rappelle un enseignement de Jésus à cet égard : « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. C'est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres. » (Jean 13 : 34-35).

La preuve irréfutable de la présence de Dieu en nous, c’est la manifestation pratique de cet amour envers Dieu et envers notre entourage, selon les paroles de 1 Jean 4 : 16 : « Dieu est amour et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. »

À chaque instant de notre vie, cherchons à être remplis de cet amour divin. Réclamons cet amour au Saint-Esprit. Il nous l’accordera. C’est une affirmation de l’Ecriture : « Or cette espérance ne trompe pas, parce que l'amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » (Rom. 5 : 5)                                                        

Robert Héris