10 février 2019

Ne baisse pas les bras... 

« Allez dans le monde entier proclamer la bonne nouvelle à toute la création. » (Marc 16 : 15)

« Restez vigilants et priez pour ne pas céder à la tentation. » (Matt. 26 : 41) 

« Restez vigilants, tenez ferme dans la foi, soyez courageux, fortifiez-vous. » (1 Cor. 16 : 13).

Voici des recommandations issues de l’enseignement de Jésus ou des Apôtres données pour nous convaincre que la vie spirituelle est un véritable combat.

Cette guerre ne doit pas s’arrêter car, de son côté, l’ennemi ne chôme pas. Or, tout au long de notre vie chrétienne nous allons être tentés de nous relâcher. Souvenons-nous de la chute du roi David, ce guerrier conquérant qui un jour décida de ne pas partir avec ses hommes et de rester à Jérusalem : « L'année suivante, à l’époque où les rois partent en campagne, David envoya Joab, avec ses serviteurs et tout Israël, semer la dévastation chez les Ammonites et faire le siège de Rabba. Quant à lui, il resta à Jérusalem. » (2 Sam. 11 :1). On sait qu’ensuite David prit la femme d’Urie...

Si, dans la bataille, les forces nous manquent, n’oublions pas que nos frères et sœurs sont là pour intercéder à nos côtés. A cet égard, l’exemple donné par Aaron et Hur qui soutiennent les bras de Moïse, est encourageant. (Ex. 17 : 12).

La lutte que nous menons et les victoires que nous obtenons auront un retentissement éternel. Des hommes et des femmes sont arrachés aux ténèbres et, du coup, les rangs de l’Armée du Seigneur s’enrichissent de nouveaux combattants.

Ne baissons donc pas les bras mais redoublons de courage. Ainsi, comme Paul qui arrive au bout de la course, nous pourrons dire un jour :

« J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. » (2 Tim. 4 : 7).                  

Robert Héris