10 juin 2018

Une prière quotidienne...

« Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient ! Heureux serez-vous lorsqu'on vous insultera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande au ciel. En effet, c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. » (Matt. 5 : 10-12)

Il faudra attendre la venue du Royaume de Dieu pour que la persécution cesse. Dans ce monde, notre foi ne peut que susciter des réactions qui vont de la moquerie, en passant par l’insulte et, dans les cas les plus graves l’emprisonnement, la torture et le martyre.

Il est indispensable que chaque croyant, dès son engagement avec Jésus, soit conscient de la réalité de la persécution. D’ailleurs, Jésus n’a jamais caché cet aspect alors qu’il enseignait ses disciples : « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: ‘Le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur.’ S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi... » (Jean 15 : 20).

Etre conscient que notre foi suscitera presque immanquablement l’opposition nous permettra de vivre dans le réel et non dans le fantasme d’une vie qui serait exempte de toutes difficultés.

Cette conscience nous permettra aussi de relativiser les difficultés que nous rencontrons dans nos pays européens et qui ne sont rien lorsque nous les comparons à celles rencontrées par nos frères et sœurs d’un grand nombre de pays. Nous serons ainsi fidèles dans notre intercession pour celles et ceux qui souffrent continuellement de brimades ou de privation de liberté.

Alors, chaque jour, sans nous relâcher, prions pour nos frères et sœurs persécutés sans oublier ceux qui les oppriment, car pour eux aussi, Jésus nous demande de prier ! (Matt. 5 : 44).

Enfin, à la prière, associons toute action possible, propre à soulager et à bénir ceux qui souffrent à cause de leur foi.          

Robert Héris