Mot du pasteur

13 janvier 2019

Changement profond...

Conversion… Les dictionnaires en donnent la définition suivante : « Action d'adhérer à une religion, d'abandonner une religion pour une autre ou de passer de l'incroyance à la foi religieuse. » (Larousse).

La Bible (Nouveau Testament) emploie le mot « métanoïa » (traduit par repentance ou conversion) et qui signifie un « changement de mentalité » « un renversement de la pensée. »

6 janvier 2019

Objectifs 2019

« Mais grâce soit rendue à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ! Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, progressez toujours dans l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail, dans le Seigneur, n’est pas inutile. » 

(1 Corinthiens 15.57-58)

Faisons nôtre ce verset de Paul pour l’année 2019. « Grâce soit rendue à Dieu » : en premier lieu, louons-Le parce qu’Il est digne et pour qui Il est, adorons-Le pour ce qu’il a fait et ce qu’il va faire dans nos vies !

30 décembre 2018

Notre Père fixe des limites aux épreuves...

Une mauvaise perception de notre relation à Dieu pourrait être destructrice. Si nous pensons que la foi est une « assurance tous risques » et que rien ne nous arrivera de fâcheux, il est fort probable que, dans l’épreuve, nous perdions ce que nous appelons la foi.

Dieu ne nous garde pas de l’épreuve, Il nous garde dans l’épreuve.

23 décembre 2018

La Parole qui transforme...

La Bible renferme des phrases-choc qui, à elles seules, sont des messages clairs et encourageants.

En cette période de la Nativité prenons trois exemples tirés des circonstances de la naissance de Jésus :

16 décembre 2018

Jésus voudrait habiter notre cœur...

« Rien n’est impossible à Dieu. » (Luc 1 : 37). C’est ce que l’Ange Gabriel a déclaré à Marie alors qu’elle s’interrogeait sur la manière dont Dieu s’y prendrait pour réaliser son plan. Parmi ceux qui croient en Dieu, combien réalisent qu’Il poursuit un projet ?

Pourquoi ? Parce que nous sommes réellement tous spirituellement perdus ! Même Marie, remplie de joie face à la faveur de Dieu pour elle, chantera dans le Magnificat : « Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur... » (Luc 2 / 46-47). Elle, comme nous tous, avait aussi besoin d’être sauvée !