Mot du pasteur

12 juillet 2020

Nos vrais besoins…

« En effet, tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien, et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. » Apo. 3 : 17 

La sévérité de ces paroles est surprenante. Cette sentence s’adresse à l’Ange de l’Eglise de Laodicée, une des sept églises qui reçoit un message personnel de Jésus-Christ. Le constat est terrible : « …tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. »

Nos regards sur nous-mêmes peuvent être non seulement différents de ceux du Seigneur mais quelquefois, ils sont diamétralement opposésIci, en effet, nous avons d’un côté quelqu’un qui déclare : « Je suis riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien… » et de l’autre le Seigneur dont l’avis est carrément contraire.

5 juillet 2020

L’église de Jésus-Christ : un peuple uni

« Simon Pierre répondit : « Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant ! » Jésus lui dit : « Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car tu n'as pas découvert cela de toi-même, mais c'est mon Père qui est dans les cieux qui te l'a révélé. Eh bien, moi, je te le déclare, tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église. La mort elle-même ne pourra rien contre elle. » Matthieu 16.16-18

« Je bâtirai mon église » est une des phrases-clés dans cet échange inoubliable entre Jésus et Pierre. Cette phrase qui résonne depuis des siècles, sonne toujours aussi clairement aujourd’hui en 2020.

Dans cet échange, nous découvrons le mot« ekklesia » pour la première fois. D’origine grecque, le terme n’était pas réservé à une communauté religieuse, et il veut dire « un groupe ou un ensemble des personnes. »

28 juin 2020

Allons à la Maison de L’Eternel…

« Les Madianites opprimaient durement Israël. Pour leur échapper, les Israélites aménagèrent les failles, les cavernes et les endroits escarpés des montagnes. » Juges 6 : 2

L’adversité entraîne une réaction de protection. Israël, depuis 7 années était opprimé par les Madianites, des nomades qui vivaient au sud et au sud-est de la Terre Sainte. Au temps des Juges, pour échapper à leurs ennemis, les Israélites avaient choisi le repli.

21 juin 2020

Fête des pères

Lors de notre réunion de prière, Bernard Mauffrey nous a conduits dans un moment de réflexion sur le Psaume 94. Nous avons ensuite prié pour trois sujets : la discipline du peuple de Dieu, la protection du Très Haut et puis l’intervention auprès des plus faibles.

Dimanche, c’est la fête des pères. La discipline, la protection et l’accompagnement sont les caractéristiques d’un père auxquelles nous pourrions ajouter :être un « enseignant » pour ses enfants (Proverbes 22.6) et un exemple à suivre (2 Corinthiens 3.2-3). Le rôle du père est de passer du temps avec sa famille (Deutéronome 6.6-9) et de pourvoir à ses besoins (1 Timothée 5.8). Un père doit prier pour ses enfants (1 Chroniques 29 :19) et puis comme nous l’avons vu la semaine dernière, ne jamais abandonner l’espoir d’accueillir à nouveau un enfant qui a pris la décision de s’éloigner.

14 juin 2020

"Un homme avait deux fils..." Luc 15.1

Lequel es-tu ?

Nous voici revenus à la Maison du Père après plus de 90 jours d’absence. Ceci sans que nous soyons volontairement partis mais pour obéir aux contraintes imposées par l’Etat pour protéger la population. Ouf ! Quelle grâce !

Dans le Nouveau Testament nous avons l’histoire de quelqu’un qui, après avoir quitté le foyer paternel, y revient finalement. Nous ignorons quel laps de temps s’est passé entre son départ et son retour. Tout ce que nous pouvons dire c’est qu’il est revenu après avoir totalement dépensé le patrimoine qui lui revenait en héritage. C’est pour cette raison qu’il est appelé le Fils Prodigue. Le prodigue c’est un dépensier, c’est un flambeur, un gaspilleur…

Trois protagonistes sont les personnages principaux de la parabole : le père et ses deux fils.